/ ABOUT

Just Watch Me social club is a meeting place that encourages dialogue and collective creation. Ses vocations sont multiples : disco-bar, café équitable, salle de spectacle et de cinéma, résidence d’artistes, etc. Numerous free daily events provide opportunities to meet artists in a festive environment.  Son concept est inspiré de collectifs artistiques de la modernité au Québec: FTEI, Fusion de Arts, Mousse Pacthèque. It was developed with the help of Anithe de Carvalho, Francine Couture, Kester Dyer, Romeo Gongora, and Ève Lamoureux.

/ archivesEn 2011, Romeo Gongora propose à la direction de la Galerie d’Art Leonard-et-Bina-Ellen de l’Université Concordia le projet d’un évènement portant sur les manifestations plurielles de l’identité québécoise et qui interroge leurs relations avec des débats et des réalisations artistiques des années 60 et 70 ayant pris position sur cette question. Son concept est inspiré de collectifs d’artistes des années 60 et 70. Son objectif est de réviser les enjeux sociaux et politiques soulevés dans ces années afin de poursuivre une révolution tranquille continue. Ce projet suscite une réflexion sur la question de la construction identitaire, et plus particulièrement d’une identité néoquébécoise telle qu’elle a été rendue possible par les artisans de la Révolution tranquille. Il incite également à s’interroger sur le rôle de l’artiste en tant qu’acteur social ainsi que sur celui de l’État dans le monde de l’art, il renoue ainsi avec la volonté d’intégrer l’art dans la société qui a marqué les années 60 et 70. La direction de la Galerie accepte de présenter ce projet et accompagne les différentes étapes de sa réalisation. Ce projet artistique comprend une période de recherche au cours de laquelle Romeo Gongora consulte des archives l’informant sur les années 60 et 70, rencontre des intellectuels et des artistes qui ont marqué ces périodes historiques, ainsi que des chercheurs qui les ont analysées. Il invite certains d’entre eux à participer à l’élaboration du projet dont le titre Just watch me évoque la déclaration de Pierre-Elliot Trudeau prononcée lors de la crise d’octobre en 1970 au Québec. Il conçoit ce projet dans la continuité de l’évènement Place des Arts? qu’il avait réalisé en 2013 dans le cadre du volet 2 de résidence/recherche offert par la galerie Dare-Dare. Cet événement eut lieu dans le restaurant situé au 1199 rue Bleury, emplacement de l’atelier Place des Arts créé par Robert Roussil dans les années 1950. Romeo Gongora a conçu un programme d’activités constitué de conférences, d’atelier et d’une exposition afin de comprendre les enjeux artistiques, sociaux et politiques de cette période, et questionner leur actualité. La direction de la Galerie d’Art Leonard-et-Bina-Ellen de l’Université Concordia propose à Romeo Gongora une résidence qu’il réalise au cours de l’été 2014. Ce contexte est favorable aux échanges entre l’artiste et les professionnels de la galerie qui doivent ajuster leurs pratiques aux différentes modes de manifestation du projet. Romeo Gongora conçoit Just watch me comme un club social, un espace de rencontre axé vers le dialogue et la création collective. Ses fonctions sont multiples : disco bar, café équitable, salle de cinéma, scène, centre de documentation, résidence d’artistes. Il s’adresse à la communauté universitaire de Concordia ainsi qu’aux citoyens de Montréal. L’espace de la galerie est abordé comme un environnement immersif dont la structure est inspirée par trois œuvres des années 60 et 70. Le disco-café est installé dans l’aire occupé par l’actualisation de l’environnement de la discothèque La Mousse Spacthèque (1966) de Jean-Paul Mousseau, choisie parce qu’elle est porteuse des aspirations esthétiques et culturelles des années 60. L’espace occupé par Appelez-moi Ahuntsic (1973) de Maurice Demers, qui a relié le théâtre à un projet communautaire, est désigné comme lieu de présentation de poésie et de performances. L’espace faisant référence aux réalisations à signification politique de Fusion des Arts est un atelier occupé par des artistes engagés; à proximité, il y a une salle de projection de films dont la programmation est inspirée par la Semaine d’information politique organisée par Fusion des Arts en 1968. À ces trois aires de la galerie, s’ajoute une bibliothèque d’ouvrages et de revues portant sur les années 60 et 70, dont les revues Parti Pris et Liberté. Ce projet est réalisé en étroite collaboration avec Anarchives, Anithe de Carvalho, Francine Couture, Kester Dyer et Ève Lamoureux. Les heures d’ouverture de la galerie étaient adaptées au contexte de l’événement qui eu lieu du 05 septembre au 11 octobre 2014:Mercredi – jeudi : 14 h – 21 hVendredi: 14h - 22hSamedi : 12 h – 17 h  <>x

An event produced and presented at the Leonard & Bina Ellen Art Gallery

Concordia University, from September 5 to October 11, 2014

Université Concordia, 1400, boul. de Maisonneuve Ouest, LB-165

Montréal (Québec) H3G  1M8

©JustWatchMe , 2014
Designed by Karolane Sigouin  _