SEPT WED 17

3-4PM

YOGA CLASS

 

5-6:30PM

CUTV PRESENTATION

7-9PM

UNIVERSITY OF THE STREETS CAFÉ DISCUSSION: Shaping Our Beliefs: What to remember and how to let go?

 

PROJECTION

 Il n'y a pas d'oubli

3 - 4 PM

At three PM, come join us for a free yoga class, taught by instructor Michelle Wong. If you have a mat, please bring one! We’ll have a few aside if you forget. Please come early to ensure there’s enough space.

/ archivesL’instructrice Michelle Wong offrait gratuitement une activité de yoga qui avait lieu sur la piste de danse de la salle Mousse Spacthèque. L’invitation à participer à l’évènement avait été diffusée par la distribution de flyers dans le quartier de l’université. Ceux qui ont participé à l’activité étaient principalement des passants.

5-6:30 PM

CUTV Video Workshop/Laboratory will be providing Filming The Pulse with Cori Marshall, Marie Le Ray, Anne-Myriam Abdelhak

/ archivesL’atelier de CUTV eut lieu dans la salle «Appelez-moi Ahuntsic» de Maurice Demers, il était offert gratuitement au public. S’inspirant des ateliers de «Appelez-moi Ahuntsic», Romeo Gongora a invité les membres de CUTV, Anne-Myriam Abdelhak et Chico Peres, qui ont proposé de réaliser cinq sessions autour des activités de CUTV et de la vidéo. CUTV a réalisé Pulse, l’émission d’information hebdomadaire, sur les lieux de l’événement «Just Watch Me». On y présente des vidéos réalisées par les membres du collectif. Les animatrices ont également fait une interview de Romeo Gongora qui a expliqué les différents aspects de l’événement «Just Watch Me». Pour voir cette émission vidéo avec l’entrevue de Romeo Gongora,cliquez-ici ! <>x  

7-9 PM

As a part of the “Which Us?” series, University of the Streets Café invites you to participate in the conversation “Shaping Our Beliefs: What to remember and how to let go?” moderated by Alex P. Megelas, with special guest Rachel Chainey and Britany Love.

 

Personal growth and collective evolution are exciting and intriguing aspects of life. Casting off the baggage of useless beliefs--handed down to us by parents, institutions, and social conventions--can feel liberating and provide us with new and meaningful perspectives. Yet does ‘new’ necessarily equate to ‘better’? If we dismiss what has been valued by those who came before us, we risk exposing ourselves to a similar fate when our own shiny truths become rusty and antiquated to future generations. How often do we take the time to reflect on the way our beliefs came into being? To which degree should we be mindful of beliefs of the past, understanding the events and the lives of the people who shaped them? Together, in this public conversation, we will reflect on the process of remembering and forgetting and examine how we are shaping our beliefs and ourselves for the here and now. For more information, click here.

/ archivesUniversity of the Street Cafe est un groupe de l’Université de Concordia qui organise des échanges sur différents sujets dans des cafés de Montréal. Romeo Gongora et Susan Edey, coordonnatrice des activités de University of the Street Cafe, ont conçu trois conversations sur les nouvelles identités québécoises qui eurent lieu le mercredi soir dans la section café de la discothèque. Le titre Which us? avait été emprunté à un texte de Sherry Simon, auteure de Cities in Translation. Brittany Love et Rachel Chainey, étaient les invitées de la conversation du 10 septembre qui était modérée par Alex P. Megelas. Ils ont d’abord présenté le sujet de la conversation et les personnes présentes ont partagées leurs opinions. Voici le document publié sur Facebook par University of the Street Cafe qui décrit l’événement : Façonner nos croyances : Quoi retenir et comment lâcher prise ?L’épanouissement personnel et l’évolution collective sont des aspects passionnants et fascinants de la vie. Se débarrasser de convictions inutiles – héritées de nos parents et des institutions ou liées à des conventions sociales – peut être libératoire et nous ouvrir d’enrichissantes nouvelles perspectives. Mais les nouvelles idées sont-elles forcément meilleures que les anciennes? Si nous écartons les croyances valorisées par nos prédécesseurs, nous nous exposons à un sort semblable lorsque nos propres nouvelles vérités prendront de l’âge et deviendront désuètes aux yeux des générations futures. À quelle fréquence prenons-nous le temps de réfléchir à la manière dont nous avons acquis nos convictions? Dans quelle mesure devrions-nous tenir compte des croyances du passé et chercher à comprendre les événements et la vie de ceux qui les ont formulées? Ensemble, dans cette conversation publique, nous réfléchirons au travail de mémoire et au processus de l’oubli avant d’examiner la façon dont nous formons nos idées et nous nous construisons pour le moment présent. ** La deuxième partie de la série « Quel nous ? » présentée dans le cadre de Just Watch Me à la Galerie Leonard & Bina Ellen. InvitéesGlobe-trotter involontaire, Brittany Love considère aujourd’hui la Caroline du Nord comme son chez-soi. Ayant vécu en Argentine, au Japon et à Montréal (depuis février), elle a pu constater pendant ses voyages et ses études comment la culture et les choix façonnent les croyances. Travaillant aujourd’hui comme pasteure de la relève à l’église St James the Apostle, elle peut se consacrer pleinement à sa passion des dialogues sur la vie et les croyances. Rachel Chainey est mère de deux enfants, entrepreneure sociale, artisane de la vie quotidienne et une bâtisseuse de liens communautaires. Elle est co-fondatrice de la Coop Le Milieu, un studio d'art communautaire, un espace de partage des savoir-faires et café végétarien de quartier, dans le Centre-Sud de Montréal. Cette chasseuse de rêves curieuse et touche-è-tout s'intéresse aux intersections entre l'art, la justice sociale, le féminisme, l'écologisme, et la résilience personnelle et collective. Plus particulièrement, elle se passionne pour les espaces collectifs et inclusifs où ces questions peuvent être explorées dans le concret. Elle croit à l'abondance, au dialogue et elle considère les gens comme des cadeaux. ModérateurAlex P. Megelas mène des recherches sur le pouvoir des communautés de bidouilleurs technophiles, pratique des « sports pour le peuple » et peint des plans de donjons à l’aquarelle. Il fait du vélo en ville et a des chats…<>x 

Projection

Aujourd'hui, notre salle de projection présente en boucle Il n'y a pas d'oubli (Jorge Fajardo, Rodrigo Gonzalez, Marilù Mallet, 1975).

 

"Dans Il n'y a pas d'oubli, composé de trois volets réalisés chacun par un jeune cinéaste chilien contraint de fuir son pays, il est question de la difficile condition d'exilés dans un contexte politico-social déterminé, en l'occurrence, le Québec." For the full program...

An event produced and presented at the Leonard & Bina Ellen Art Gallery

Concordia University, from September 5 to October 11, 2014

Université Concordia, 1400, boul. de Maisonneuve Ouest, LB-165

Montréal (Québec) H3G  1M8

©JustWatchMe , 2014
Designed by Karolane Sigouin  _